AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agent 58
PNJYou heard me I have to "squeeze the lemon".
avatar

◮ POSTS : 50
◮ CREDITS : @dragon claws


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: Inconnu
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Ven 12 Nov - 16:35


MISSION II.
Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !

Trois femmes. Trois agents. Trois dominatrices sadomasochistes en devenir. Pour une mission, il va s'en dire, et pour le plus grand plaisir de leurs homologues masculins, aussi. Le job a ses raisons que la raison ignore, de sorte qu'il ait fallu charger trois femmes d'infiltrer un night club ayant tous les atours d'un donjon SM. Fouets. Entraves. Domination. Soumission. Mais surtout de grandes importations d'armes, et la certitude que les propriétaires recèlent pour le compte de KAOS. Ce réseau, il faut le démanteler de l'intérieur, il faut un flagrant délit. Ou rien. Et voilà comme l'on transforme trois sculpturales et dignes agents de CONTROL en parfaites dominatrices... plus ou moins à l'aise dans leur rôle.

rôle du pnj : le patron du night-club, Neal Jefferson
tour de postage : le PNJ, P. Jaylinn Montgomery, Juliet Ainsworth, Perséphone Hoban.
rappel : faites des réponses courtes, de 10 à 20 lignes. Le but d'un scénario est l'action.




A tout prendre, Neal Jefferson n'était rien qu'une sorte de raclure de bas-fonds, un salopard sans scrupule ayant grassement joui d'une insolente réussite. Proche de la quarantaine, il était d'un charme évident, et il en avait joué. D'abord auprès des femmes, des six épouses qu'il avait eues et du triple de maîtresses, mais également auprès de ses pairs, de ses patrons. L'air de rien, il s'était insinué dans chaque ruelle, opportuniste comme pas deux ! Il avait trompé, souillé, pillé, et finalement il s'était constitué une véritable petite fortune qui lui avait permis de s'offrir ce night-club, tanière de tous ses vices. Car son éternelle faiblesse demeurait les femmes, les belles femmes caractérielles et dominatrices. Le sadomasochisme avait toujours nourri ses nuits et... il s'en était offert jusqu'à n'en plus pouvoir. Maintenant, il dirigeait ce donjon avec certitude, davantage pour le plaisir que pour l'argent, car ces fonds venaient d'ailleurs. Du trafic d'armes pour KAOS. Un acheteur des plus généreux, qui plus est.

Et il devait en rencontrer deux ce soir-même. Une belle transaction. Une transaction à ne pas rater. Mais une chose à la fois, voyez-vous. Neal connaissait fort bien ses priorités, et elles étaient bien loin de ce sous-sol crasseux où l'attendaient les deux hommes. Non, lui voulait d'abord voir les filles, les nouvelles filles. Et elles étaient toutes là - une dizaine, une quinzaine, peut-être ! - à l'attendre tranquille, dans une pièce des plus chaleureuses, si légèrement vêtues quelques fois qu'il en eut des soupirs d'extase. La soirée s'en allait être formidable, il le voulait. « Mesdemoiselles, vous me voyez enchanté... » Son sourire trahissait la moins subtile de toutes les perversions. « Comment dois-je vous nommer, ce soir ?... » Car c'était là une autre activité qui lui plaisait follement : les découvrir sous les noms qu'elles se choisissaient pour son plus grand plaisir. « Prenez garde... j'en garde toujours quelques unes pour moi seul. » Et, sans même le savoir, il venait d'ouvrir les portes à des femmes qui ne feraient pas que lui ôter sa dignité. Non, certaines dont le regard pétillaient comme aucune autre n'étaient là que pour lui prendre sa liberté.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jaylinn Montgomery

avatar

◮ POSTS : 75
◮ CREDITS : RED WINGS
◮ MOOD : Dangerous


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 34 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Sam 13 Nov - 11:43

Au début, lorsqu'on avait déposé ces accoutrements sur nos bureaux, il était clair que chacune d'entre nous avait pensé à une blague, puis devant la persistance on avait prié pour que ce soit une blague. Mais notre supérieur avait gardé son sérieux et nous avait assuré qu'il était désolé mais qu'il fallait vraiment qu'on mène cette mission a bien et qu'avec ça, passer inaperçu serait parfait. Non mais comment pouvait-on passer inaperçu avec ça ? Autant y aller nue, ca ne changerait pas grand chose. Dire que nos collègues masculins étaient ravis de pouvoir nous apercevoir -même quelques secondes- dans ces tenues serait un euphémisme. On aurait pas fini d'en entendre parler… Notre dignité en prit un coup lorsqu'on eut enfilé ces tenues trop serrées en cuir et surtout bien trop peu vêtues. Il ne servait à rien de protester, autant y aller et en terminer au plus vite. Oh, si on attrapait ces trafiquants ils paieraient chers pour nous avoir obligés à entrer dans un club SM. Munie personnellement d'une cravache nous finîmes quand même par entrer dans ce club, passant "inaperçues" dans la masse. « Mesdemoiselles, vous me voyez enchanté... Comment dois-je vous nommer, ce soir ?... Prenez garde... j'en garde toujours quelques unes pour moi seul. » Finalement Dieu existait ? Je lançais un regard entendu à mes deux autres coéquipières, il fallait qu'on puisse avoir main mise sur lui, toutes les trois. Une fois son petit discours fini, les gens se dispersèrent un peu partout dans le club pour pouvoir 's'amuser'… A pas de félins je me dirigeais vers la cible, puis m'arrêtais à sa hauteur. « Alors comme ça, on aime se faire malmener ? » Commençais-je, un sourire carnassier aux lèvres. Le pauvre n'avait pas la moindre idée de ce qui l'attendait ce soir. Alors qu'il s'apprêtait à répondre je lui donnais un coup de cravache sur la cuisse, assez fort pour qu'il puisse ressentir un peu de douleur, après tout c'était ça qu'ils aimaient non ? Je le poussais de façon à ce qu'il s'assoit sur le canapé avant d'ajouter : « Je ne t'ai pas autorisé à parler. Laisse moi te présenter mes amies avant. » Lui proposais-je alors.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ainsworth

avatar

◮ POSTS : 432
◮ CREDITS : @ Psychozee, babouch'.
◮ MOOD : Get out of my way, mothafucka.


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: Vingt-six ans.
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Sam 13 Nov - 19:33

    Oh, that's the way,
      Haha haha, I like it.

Certaines missions sont chiantes. Alors que d’autres sont carrément orgasmiques.
Cette mission-là, et c’était le moins que l’on puisse dire, avait été crée pour Juliet. Quoi qu’au début, pour être franche, elle ne fut pas réellement chaude à l’idée d’enfiler une tenue de cuir et de brandir une cravache pour filer une correction à des sado-masochistes qui n’attendaient qu’une petite tape sur les fesses. Mais de fil en aiguille, en pénétrant dans le donjon en compagnie de ses acolytes, J. commença à trépigner en voyant toutes ces personnes gémir sous les coups qui leur étaient apportés. Elle oublia totalement sa dignité (qui avait déjà été bien pulvérisée par le manque de matière qui couvrait son corps… connards de trafiquants !) et commença à tapoter le haut de sa cuisse du bout de sa cravache tout en poussant quelques cris hystériques par moment. Il fallait se calmer même si elles avaient été transportées dans un film pornographique aux tendances franchement malsaines. De plus, le « big boss » avait un sourire carnassier qui pouvait aisément vous donner des boutons ou bien des reflux gastriques. Une fois le discours de Jefferson achevé, très rapide et néanmoins très instructif, Jaylinn accorda à ses complices un regard qui ne laissait aucun doute sur la suite des événements. Tandis qu’elle s’avançait vers le patron, Juliet la suivit, attentive à ses moindres mouvements. Une question, un coup de cravache, une petite bousculade qui le fit s’asseoir sur le canapé… Et les présentations devaient se faire maintenant. Juliet s’humecta les lèvres et s’avança dignement, oubliant totalement la démarche de déménageur des autres crétins profonds qui peuplaient le donjon, avant de s’installer sur les genoux de Jefferson. Elle posa la pointe de son talon sur la cuisse offerte de l’homme et claqua doucement sa cravache sur la joue fraîche de ce dernier. « Je suis… euh… » merde, qui elle était déjà ? Elle lança un regard paniqué à Jaylinn et à Perséphone. Putain, si elle foirait la mission à cause d’un con de pseudonyme, elle allait devoir pointer au chômage. « Je suis Topaze. » Elle laissa glisser le manche de la cravache sur la peau découverte de son cou, avant d’en mordiller le bout. (mais qui est-elle au juste ? un castor ?) « Alors, on a été un très méchant garçon ? » siffla-t-elle en dévoilant ses dents en un sourire qui se voulait sadique. Elle tourna alors légèrement la tête vers Perséphone en lui faisant un petit clin d'œil. C'était à son tour d'entrer en scène.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hoban
STILETTOLet me out there, sir, I have no problem exposing myself.
avatar

◮ POSTS : 883
◮ AGE : 25
◮ CREDITS : @starry eyed, unknow.lj.
◮ MOOD : Hysterical


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 28 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Sam 13 Nov - 22:50

« Le premier qui se marre, je lui fait bouffer sa cravate. » Les petits rires moqueurs disparurent rapidement. Perséphone regarda ses trois acolytes, puis les costumes, posés sur les bureaux. Elles devaient infiltrer un club Sadomasochistes pour mettre la main sur un pauvre type qui passait sa vie à se faire flageller les parties par des cintrées du casque. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour son pays sérieusement ? Après avoir contemplé la magnifique tenue en cuir et la longue perruque blonde, Perséphone plaqua ses deux mains contre son visage. Le club était très fréquenté. Comment peut-il y avoir autant de personnes qui aiment souffrir ? C’est débile. Heureusement, elle était tombé avec Juliet et Jaylinn. Imaginez un peu qu’elle doive se trémousser à la Marylin version Hellraiser en compagnie de deux pouffiasses qu’elle ne peut pas voir. Il y avait au moins une bonne chose dans cette mission. Jaylinn s’avança en première. Professionnelle jusqu’à la cravache. Puis se fut au tour de Juliet, qui alla directement s’assoir sur les genoux du propriétaire aux airs de proxénète pervers impuissant. Elles avaient toutes deux une cravache… sauf Persé’ qui devait l’avoir oublié dans la voiture. Mierda. Elle allait devoir se servir de ses mains pour toucher ce truc. « Je suis Rubis. La belle brune derrière toi c’est pseudonyme Topaze, Rubis… deux beaux pseudonymes aguicheurs. Les talons aiguilles de Persé’ exercèrent une douloureuse pression sur le haut de la cuisse droite de notre cher big boss. Talons qui au passage, manquèrent de lui briser la cheville au moins trois fois depuis le début de la soirée. Ah le boss elle le retenait. Foutue connerie de s'habiller en dominatrices sexuelles pour aller tirer les vers du nez à un receleur... Une arrestation chez le vendeur de Donuts aurait été très bien aussi. Ses ongles vinrent griffer son cou avant de s’attaquer à son torse… horriblement velu. « Tu as été très vilain.»

désolée les filles ->

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://showmeyourbadge.forumactif.com
Agent 58
PNJYou heard me I have to "squeeze the lemon".
avatar

◮ POSTS : 50
◮ CREDITS : @dragon claws


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: Inconnu
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Lun 15 Nov - 17:00

Dans l'obscurité de ses plaisirs sordides, Jefferson était alors très loin de se rendre compte du bourbier dans lequel il venait de s'enliser. Non content de s'être offert malgré lui les services de trois agents fédéraux, il ne pouvait mesurer leur talent et leur implication. Pour tout avouer, tous, sans exception et à commencer par les collègues des trois jeunes femmes, se seraient laissés bluffer par tant... d'application. Une seconde nature. Une jouissive nature. Et il tardait à Neal d'en goûter davantage. Chacune. La toute première ne lui délivra guère son nom mais lui inspira un farouche besoin d'être corrigé. Il se surprit même à penser à sa mère, c'était dire l'insalubrité de son esprit. Puis il y eut l'autre, cette Topaze, qui se glissa sur ses genoux. « Topaze, vraiment ? s'enquit-il avec intérêt. » Soutenant le regard de la jeune femme, il peina à ne point railler un tel nom, savourant plus simplement la rare divinité du corps pressé contre le sien. Elle y prenait un réel plaisir, c'était des plus évidents, et Neal se laissa volontiers conquérir par cette beauté juvénile. Puis il y eut la dernière, l'ultime. Rubis. Nul n'expliqua l'effet qu'elle lui fit. Quelque chose de terrible. Quelque chose de familier. Elle ne fût pas la plus impitoyable, mais elle ravit quelque chose de particulier chez le pervers propriétaire, quelque chose qui finirait par lui coûter fort cher. « Toutes les trois, c'est d'accord, hocha-t-il tranquillement la tête. » Se libérant de la délicieuse emprise de la dite Topaze, il leur fit signe de le suivre dans le dédale du night-club.

Malheureusement pour elles, le chemin fût plus chaotique qu'elles n'auraient pu le souhaiter. En effet, on vint savamment leur compliquer la tâche. Jaylinn fût entraînée par un homme d'imposante stature, là, dans une chambre adjacente, et son sourire vint aisément dessiner ses intentions : il souhaitait la nuit longue et douloureuse. Juliet n'eut guère plus de chance puisque, tentant de l'aider, elle fût de même saisie par un couple, chétif et étrangement séduisant. Dans deux pièces adjacentes et communicantes, il leur serait pénible de s'en sortir, mais jamais plus que Perséphone qui, elle, fût toute spécialement soignée par le maître des lieux. A peine Neal l'eut-il fait entrer dans une vaste chambre aux allures impériales qu'il pressa son corps de mâle transpirant contre le sien, un fin sourire à la commissure de ses lèvres frémissantes. « Devine à quel point j'ai été vilain, lui souffla-t-il au visage de son haleine alcoolisée et droguée. Tâche de me faire avouer, je t'en prie... » Cette mission allait être longue et pénible. Très longue et très pénible.



HJ. A vous de vous dépêtrer de chaque situation pour recentrer la mission. Attention, ne versez pas trop dans la facilité... ou je ne ferai que vous compliquer la tâte dans le prochain post.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jaylinn Montgomery

avatar

◮ POSTS : 75
◮ CREDITS : RED WINGS
◮ MOOD : Dangerous


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 34 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Ven 19 Nov - 19:29

Mon Dieu, j'espérais bien qu'après tout ça on toucherait une augmentation car en plus de perdre toute fierté plus personne ne pourrait me prendre au sérieux avant un certain bout de temps. Comment perdre toute crédibilité en une mission… Je ruminais en silence, non mais sérieusement est ce que j'avais l'air d'une dominatrice sexuelle aux désirs quelque peu dérangés ? Je réprimais un sourire en observant mes acolytes tentant de se prêter au jeu tant bien que mal. En tout cas Juliet semblait incroyablement à l'aise dans ce 'rôle'. « Toutes les trois, c'est d'accord. » Finit-il par lâcher. Etrangement trop facile, mais je n'avais l'intention ni même l'envie de m'attarder trop longtemps dans cet endroit bien trop glauque pour une femme saine d'esprit comme moi. Un regard entendu entre nous, on pourrait passer à l'action lorsqu'on sera dans un endroit plus, discret. Nous invitant à le suivre, nous nous exécutèrent sans broncher et je jetais un dernier coup d'oeil à la pièce dans un regard dégouté par les activités de ces gens. Dans un monde parfait tout aurait du se dérouler comme prévu mais comme si on avait pas été déjà assez punies nous aussi, le destin en voulut autrement. Alors qu'on s'apprêtait à arriver à destination, je sentis une main m'attraper fermement et m'attirer dans une pièce, alors que Juliet tenta de voler à ma rescousse sa destinée ne fut guère plus plaisante puisqu'un drôle de couple avait décidé de partager leur nuit avec elle visiblement. Seule Persé' semblait être rester avec l'intéressé. Bon sang, ce n'était pas le plan convenu ça. On était pas censée se séparer ! Je fronçais les sourcils et jetais un coup d'oeil à mon 'kidnappeur'. Un peu trop musclé pour tenter un combat au corps il faudrait que je fasse marcher mon imagination pour sortir de là et ça n'allait pas être facile car je pouvais voir dans ses yeux et dans son sourire qu'il désirait que la nuit soit longue. C'était vraiment répugnant. Je me forçais pourtant à afficher un sourire malsain en attendant de trouver une solution je me devais de gagner un peu de temps. La cravache toujours en main je la pointais vers lui, essayant de rester à une distance correcte de la porte et du lit qui se trouvait dans la pièce. « Alors il parait qu'on a été un très méchant garçon.» Son sourire carnassier me fit frissonner, il y avait vraiment des cinglés dans ce monde, ni une ni deux il se rapprocha de moi, beaucoup beaucoup trop près. En temps normal une petite clé de bras aurait fait l'affaire pour calmer les ardeurs masculines de cet homme, mais ca n'aurait certainement pas fait assez mal pour lui. Avant qu'il ne puisse poser ses mains sur moi j'anticipais en lui donnant un coup sur les mains. « Est ce que je t'ai autorisé à toucher ? » M'enquis-je en lui adressant un regard de travers. Non mais pour qui il se prenait celui là. Je balayais la salle du regard et aperçus une sorte de table avec tout un tas d'instruments. Peut être que ca pourrait me sortir de là. « Mets toi à l'aise, je vais m'occuper de toi. » Que quelqu'un ait pitié de moi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Ainsworth

avatar

◮ POSTS : 432
◮ CREDITS : @ Psychozee, babouch'.
◮ MOOD : Get out of my way, mothafucka.


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: Vingt-six ans.
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Ven 19 Nov - 21:57

    Tell me to be what they want me to be,
      Everybody thinks that it's so easy.

Se sentant clairement à son aise dans ce jeu de dominatrice, Juliet ne pouvait pas en dire autant de ses collègues. Certes elle avait ruminé des heures avec Jaylinn et Perséphone par pure solidarité féminine mais jamais elle n’avait pensé que cette mission serait aussi amusante. Finalement, le « big boss de la perversion » les accepta toutes les trois. Réprimant un petit rire sarcastique en libérant les genoux du suspect, J. se demandait si la mission allait se terminer rapidement ou si elle pouvait… éventuellement… s’amuser un peu plus avant de tirer sa révérence. Jefferson les invita à les suivre, ce qu’elles firent. La jeune femme observait avec une pointe d’excitation tous les actes violents que ces personnes s’infligeaient entre elles. C’était étrange et inconnu mais c’était justement cette sensation qu’elle ne savait pas nommer qui la rendait toute chose. Cependant, sous ses yeux exorbités, Jaylinn se fit ravir par une espèce d’armoire à glace. Poussant un petit bruit guttural qui aurait pu exciter un chacal, l’Agent 22 s’esquiva vers le couple afin d’aider sa collègue. Elle aurait presque pu les atteindre si un couple ne l’avait pas capturée au passage, chacun lui broyant un bras. Ils pénétrèrent dans une chambre qui communiquait avec celle de Jaylinn. Elle perdit Perséphone de vue lorsque la porte se referma. Son angoisse ne fit qu’augmenter d’un cran et, intimidée, elle recula d’un pas. Le couple ne bougea pas, se contentant de la toiser. Ils étaient étrangement séduisants et lorsque Juliet baissa le regard vers sa cravache elle eut elle-même un sourire particulièrement malsain. Elle pouvait bien leur donner ce dont ils avaient envie… Après tout Jefferson n’allait pas s’envoler, il était entre de sacrées bonnes mains. « Vous deux,… à genoux. » Ils s’exécutèrent d’un même élan. La jeune femme passa derrière eux, effleurant leur nuque offerte de la pointe de son « arme ». « Vous allez oublier jusqu’à votre nom ce soir. » susurra-t-elle d’une voix mélodieuse. On aurait dit qu’elle avait fait ça toute sa vie… si jamais elle devait quitter CONTROL, elle savait où aller et quoi faire de sa vie. L’espace d’un instant elle oublia sa mission et ses collègues. Elle était Topaze et elle jouait son jeu à fond, au point d’en oublier la réalité. Pouvait-on sérieusement l’en blâmer ? « Vous allez payer pour toutes vos vilaines bêtises. » D’un coup sec, elle frappa le bas du dos de la demoiselle qui grinça des dents avant de pousser un long gémissement plaintif.
Orgasmique.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone Hoban
STILETTOLet me out there, sir, I have no problem exposing myself.
avatar

◮ POSTS : 883
◮ AGE : 25
◮ CREDITS : @starry eyed, unknow.lj.
◮ MOOD : Hysterical


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: 28 ans
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Ven 19 Nov - 23:55

Il fallait jouer le jeu et Persé’ avait du mal à rester concentrée. Elle aurait pu vendre son cul pour sortir d’ici. À n’importe qui, contre n’importe quoi, du moment qu’elle pouvait sortir. Les gens doivent être sérieusement détraqués pour s’abonner à ce genre de pratique. Encore, le sadisme, ça peut se comprendre. On a besoin d’évacuer une certaine pression… mais se faire frapper les parties n’a rien d’excitant aux yeux de la jeune femme. Ce n’est pas tellement l’environnement et tous les joujoux plus ou moins malsains qui lui posaient problèmes, mais surtout les gens. Eux, leurs regards, leurs odeurs, leurs poils... Berk. Mais maintenant que les trois agents étaient à l’intérieur, elles n’allaient pas repartir en courant. Surtout que Juliet semblait plutôt à son aise. Ce qui eu pour effet de faire sourire Persé’. Le retour au boulot sera éprouvant, oh oui. Perchée sur des talons de dix centimètres, une ridicule petite perruque blonde sur la tronche, Perséphone regarda ses acolytes se faire trainer une à une d’un bout à l’autre. Cela ne faisait pas partie du plan. Elles étaient censées s’occuper de Jefferson toutes les trois. L’agent 13 fut conduite dans une chambre, une très belle chambre impériale, éclairée grâce aux bougies placées un peu partout. Allez savoir pourquoi, mais cette chambre la soulagea immédiatement. Peut-être à cause du rouge vif et soyeux qui recouvrait les murs et le sol. Des accessoires étaient posés sur la une table, près d’un grand canapé. Fouet, cravache, boules, liens et menottes. Jefferson vint se presser contre elle, en nage, un sourire -qu’elle jugeait abruti- au coin des lèvres. « Devine à quel point j'ai été vilain. Tâche de me faire avouer, je t'en prie... » Un sourire sournois illumina le visage de Perséphone. Elle posa les mains sur son torse avant de le pousser suffisamment fort pour le faire tomber par terre. Perséphone pris une paire de menotte et attacha le ‘malheureux’ à l’un des pieds du canapé puis attrapa la première bougie venue, la posa au sol avant de se mettre à califourchon sur l’homme et de le griffer suffisamment fort pour le faire gémir. Elle approcha son visage du sien pour lui murmurer : « Es-tu sûr d’avoir été suffisamment méchant pour être puni ? » On pouvait détecter un léger brin de sadisme et de perversité dans son regard. Perséphone se redressa. Sa main se plaça au dessus son tronc, avant d’incliner la bougie pour laisser couler la cire brûlante sur le plexus de Jefferson. Show time.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://showmeyourbadge.forumactif.com
Agent 58
PNJYou heard me I have to "squeeze the lemon".
avatar

◮ POSTS : 50
◮ CREDITS : @dragon claws


I'M NOT JAMES BOND
◮ AGE DU PERSONNAGE: Inconnu
◮ ADDRESS BOOK:
◮ PECULIARITIES:

MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   Ven 26 Nov - 12:55

Douce Jaylinn, belle Jaylinn, qui ne mesurait encore rien des troubles savamment sordides de son bien-aimé client. Voyez-vous, l'homme qui s'installa tranquillement sur le lit, comme elle l'y avait invité, n'était pas seulement un masochiste aguerri, non... non content de découvrir aux yeux de la belle agent un torse des plus velus, il dissimulait encore fort bien sa frustration d'avoir passé ces dernières cinq années en prison, entouré de mâles plus abstinents les uns que les autres. Qui plus est, Jaylinn ne mesurait certainement pas non plus avec quel aplomb, bien des années plutôt, les mains de ce même homme s'étaient lentement refermées sur la gorge d'une pauvre femme, d'une putain, qu'il avait pourtant grassement payée pour lui offrir ces mêmes services. Oui, elle allait rentrer dans son jeu alors que, malheureusement, c'était très exactement ce qui allait la mener à sa perte. Aussi la pressa-t-il, qu'elle accourt, il voulait en finir, il le sentait, il le fallait. Qu'elle accourt.

L'ironie de notre chère agent Montgomery fût bien que sa consœur, une chambre à côté, s'était attirée les faveurs de deux novices. Ajouté à cela que Juliet semblait tout à fait dans son élément, les plaintes et les gémissements ne furent pas difficiles à obtenir... Pourtant, et même si ce n'était qu'à demi-mots, ils la pressaient d'y aller plus avant, plus encore. Docilement, le couple s'agenouilla, visages confondus vers le sol. Un temps, on crut voir une larme rouler sur la joue de la jeune femme mais non... A s'y méprendre, ce n'était rien qu'un reflet sur sa peau diaphane, divine peau diaphane qui ne demandait d'ailleurs qu'à s'écorcher. Et ce fut ainsi, et contre toute attente, que la belle se jeta aux pieds de l'agent Ainsworth, la suppliant de toutes ses forces de la punir, de lui arracher jusqu'à son dernier sou de culpabilité. Là, à ses pieds, Juliet devait entendre la douloureuse confession d'un adultère... que même le mari sembla apprendre. Lui s'anima de colère pour finalement s'éteindre de honte. Quelque part, et c'était là sa confession, il l'avait toujours su.

Perséphone, elle, allait s'enterrer dans une tombe qu'elle allait tout d'abord creuser et, là, sans même s'en être rendue compte, voilà qu'elle y mettait déjà les premiers coups de pelle. Neal, lui, semblait aux anges. Il avait fait le bon choix. Il avait été séduit par la bonne fille. Sauvage. Autoritaire. Audacieuse. Les menottes ne furent qu'une mise en bouche et il le comprit aussitôt qu'elle approcha la cire de sa peau. « Garce... » C'était dire comme il en redemandait, à gémir comme un petit animal farouche... ou comme un pervers complètement désaxé ne redemandant qu'un peu plus de douloureux pour en accroître son plaisir. Aussi la saisit-il à la gorge, comme une ultime provocation dont l'accompagnement ne se fit pas attendre. « Catin... si tu savais ce que j'ai volé, tué, si tu savais ce que j'ai violé, toutes ces filles que j'ai prises, avant toi... et encore après. Si tu savais comme je le mérite ! » Il partit d'un rire si froid, sans humanité, que tout le night-club sembla s'éteindre d'un peu de sa funeste vie.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !   

Revenir en haut Aller en bas
 

MISSION II | Donjons & Dragons, le jeu ?... Plutôt Donjon SM et Femme-Dragons !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHOW ME YOUR BADGE  :: SOUTHWEST AND SOUTHEAST OF WASHINGTON D.C. :: RESTAURANTS AND NIGHT CLUBS-
Sauter vers: